Emaux sur verre - Définition

Émaux sur verre : définition

La peinture d’émaux et de grisaille sur verre est une technique dérivée du vitrail traditionnel. Elle utilise les mêmes matériaux qu’au XIIème siècle. Il s’agit notamment des grisailles (oxydes métallique), les jaunes d’argent (coloration par cémentation) et bien sûr l’émail mais il est apparut un peut plus tard. Tous ces pigments ou peintures sont cuits a 630°C. Cette cuisson leurs donne un caractère inaltérable. L’association de la peinture sur verre et du plomb collé permet de créer des œuvres originales de grandes dimensions très proches du vitrail traditionnel pour un coût maîtrisé et surtout compatible avec le double vitrage.

 

Mise en œuvre:

Comme pour un vitrail traditionnel tout commence par une maquette L’ambiance générale du décor peint est définit et les différents effets de matière y sont précisés.
Après validation du projet on dessine grandeur nature le motif sur un papier à dessin, mais ici s’arrête les similitudes de mise en œuvre avec le vitrail traditionnel.

Ce n’est pas un assemblage de morceaux de verre de couleur mais un décor de peinture réalisé sur un verre unique correspondant au format final demandé. On couche alors ce volume de verre incolore sur le tracé et on commence à reproduire le dessin sur le verre. Tout d’abord la grisaille pour le trait, ensuite les émaux et le jaune d’argent pour la couleur. La peinture est effectuée sur les deux faces du verre. Une fois déposé dans un de nos grands fours (jusqu’à 1,5 x 2,5 m), le verre est cuit à 630°C. La cuisson dure 12 heures.

L’étape suivante consiste à poser une trame de plomb collée sur les deux faces du verre pour imiter le sertissage du vitrail traditionnel. Une soudure d’étain est déposée à chaque intersection. Ce décor, une fois réalisé est assemblé en double vitrage et est prêt à être monté dans une menuiserie PVC, Bois ou Aluminium par exemple.

 

Les avantages:

Les avantages évidents de cette technique résident dans le fait que l’on peut couvrir de grandes surfaces et s’exprimer de façon monumentale tout en maitrisant son budget.

Le peintre verrier retrouve les sensations de l’artiste peintre sur toile et chevalet laissant ainsi sa sensibilité s’exprimer tout au long de la mise en œuvre.

Le temps de réalisation est extrêmement réduit par rapport au vitrail traditionnel.

 

 

 

 

Les applications:

Toutes les applications de cette technique non pas encore été développées.

Aujourd’hui nous avons réservé ce mode d’expression aux projets monumentaux comme les grandes baies de l’Eglise de St Quentin dans l’Aisne.

Les sujets seront volontairement traités de façon plus abstraite et d’une certaine façon relativement contemporaine.